Ciel(s)

Obstinément, derrière les troncs qui saturent le sous-bois, même au bord de l'extinction, s'entraperçoit le ciel. Chargé des nuages qui aimantent au soir l'humidité du sol, il est teinté de masses sourdes et balayé par des fumerolles pareilles à des coups de brosse. Paysage nu, condition de la visibilité de la forêt : c'est le point de départ de mes ciels.

formats carrés 180 x 180cm acrylique sur toile

format vertical 160 x 130cm, acrylique sur toile